Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vallon de l’Hermitière sera rajeuni sur 80 ans au lieu de 20 ans

par Pascal Corbin 30 Septembre 2020, 13:33

Le vallon de l’Hermitière sera rajeuni sur 80 ans au lieu de 20 ans

Le vallon de l’Hermitière fait débat sur son exploitation forestière en forêt de Bercé. L’office National des Forêts explique sa gestion.
Le Vallon de l’Hermitière en forêt de Bercé est-il vraiment en danger ? L’Office National des Forêts (ONF), par la voix du Responsable ONF de l’unité territoriale Sarthe – Mayenne, Hervé Daviau, souhaitait donner suite aux inquiétudes de Thierry Pradier (Ouest-France du 11 septembre). En préambule, le responsable forestier reconnaît que le Vallon de l’Hermitière reste un site complexe en forêt domaniale de Bercé. « Nous sommes en forêt publique et nous avons trois enjeux dans cette gestion forestière. Le premier est historique et empreint d’un paysage forestier unique à fort enjeu social. Il y a l’aspect écologique avec ces arbres de plus de 200 ans où nous avons mené des études très riches en résultats sur les oiseaux, les insectes, les chauves-souris, les lichens. Enfin, l’enjeu est aussi économique. Il s’agit de bois de très haute qualité qui alimente une filière et donc des emplois. » Trois enjeux que l’ONF doit mixer. « Nous ne sommes pas en recherche d’argent mais bel et bien à concilier ces trois paramètres majeurs. »
Concernant les études menées, un comité scientifique a été créé en 2015. Il est toujours actif et est composé d’ingénieurs ONF mais aussi d’associations naturalistes. « Convié, M. Pradier n’y est jamais venu, il lui reste ouvert. » Alors qu’en est-il du vallon de l’Hermitière ? Pour ces 120 ha, l’exploitation forestière se traduit par un cahier des charges exceptionnel. « Cette parcelle, nous l’avons partagé en 50 parquets de 2 ha que l’on traite de manière individuelle. La gestion est plus fine, moins impactante tout en renouvelant la forêt. Nous y préservons un îlot de sénescence de 6 ha d’une telle richesse qu’il restera hors gestion forestière. » Autre mesure importante, le rajeunissement habituel d’une parcelle à Bercé se fait sur 20 ans. « Or sur ce vallon, elle est étalée sur 80 ans. On limite l’impact et nous respectons nos trois enjeux. »

Enfin, le responsable forestier rappelle que la forêt domaniale de Bercé n’est pas sous cloche.
Même exceptionnelle, elle vit grâce à ses bois de très hautes qualités, de ses paysages, de son histoire, nécessitant une gestion plus pointue.

Hervé Daviau, Responsable ONF de l’unité territoriale Sarthe – Mayenne.

Hervé Daviau, Responsable ONF de l’unité territoriale Sarthe – Mayenne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page